Est-ce coûteux ?

            La Murabaha est considérée dans le cadre réglementaire français comme un crédit au sens du code monétaire et financier, ouvert à toute la clientèle française sans exception. Les différentes banques accréditées en France, qu’elles soient françaises ou étrangères, sont libres d’offrir ce genre de produit conforme à l’éthique musulmane aux différents segments de clientèle. A ce titre, il n’existe pas de raison à ce que la Murabaha soit plus cher qu’un autre produit du marché si ce n’est que pour des raisons d’offre et de demande, de facteurs concurrentiels, de stratégie de conquête de nouvelles clientèles. 
            En revanche, pour permettre la mise en place de ce produit spécifique qui ne rémunère pas du capital mais la vente d’un bien réel, le législateur a dû l’intégrer dans une instruction fiscale pour éviter la double taxation des droits d’enregistrement tout en gardant un résidu pour exiger la publication de la première mutation (droits et taxes de 2 à 3% du prix du bien), qui en constitue une sécurité pour le client et une preuve que la banque est bien propriétaire du bien immobilier avant sa revente.
            Mise à jour : 10 Dec 2014 10:56 PM
            Utile ?  
            Aide-nous à améliorer cet article
            0 0